L’effet positif des MSP sur les revenus des médecins 

Dans une étude publiée en Mai 2021, la DREESDirection de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques – et l’IRDESInstitut de Recherche et Documentation en Economie de la Santé – se sont intéressés aux bénéfices de l’exercice coordonné pour les médecins généralistes, entre 2008 et 2014. Plus particulièrement, ces deux organismes ont étudié l’évolution des revenus des médecins généralistes exerçant dans une maison de santé pluridisciplinaire et comparé les résultats avec ceux de médecins généralistes libéraux n’exerçant pas dans ces structures.

Des revenus supérieurs en

Maison de Santé Pluridisciplinaire

Les revenus des professionnels de santé exerçant en maison médicale semblent être plus importants que ceux des praticiens libéraux exerçant hors de ces structures. L’étude montre que la différence est notamment due à une hausse, plus importante, de la taille de la patientèle, soit de la file active, c’est à dire, du nombre de patients vus au moins une fois au cours de l’année, et ainsi des rémunérations forfaitaires associées.

Cette augmentation peut s’expliquer comme un effet directe de l’exercice coordonné entre praticiens, caractéristique principale des maisons de santé.

Une patientèle plus importante qui n’a

pas de conséquence sur la qualité des soins

En effet, alors que la taille de la patientèle augmente, les auteurs expliquent que le nombres de consultations et d’actes médicaux restent, eux, comparables à ceux des médecins généralistes n’exerçant pas dans une maison de santé. En effet, l’étude indique que l’augmentation de la file active correspond à une augmentation du nombre de patients suivis par leur médecin traitant.

L’étude évoque que ces résultats suggèrent une diminution du nombre de consultations par patient au cours de l’année.

Les maison de santé contribuent à renforcer l’accès aux soins

Majoritairement implantées au coeur de territoires sous dotées en médecins, les maisons de santé pluridisciplinaires apportent une réelle solution aux habitants de ces villes et communes. C’est la manière dont les auteurs de l’étude interprètent l’augmentation du nombre de patients enregistrés par leur médecin traitant dans ces maisons médicales  pluridisciplinaires.